« Virginia Woolf en France. | Accueil | Lost in French : Les aventures d'une Américaine qui voulait aimer en français »

18/03/2017

Commentaires

Elsa Wack

Très jolies chansons.
Cela me rappelle un souvenir de mon retour en 1985 après deux mois à Paris, et la chanson "Lili Marlène", une chanson qui changea de camp je crois pendant la Seconde Guerre.

Je n'avais plus rien à perdre à Paris. Je me sentais à moitié folle. C'était comme si toutes les barrières étaient tombées. Une terrible et hilarante liberté s'ouvrait à moi.
Je naviguais dans les rues et dans les couloirs du métro, sentant à peine le poids de ma guitare.

A la station Nation, il me vient à l'esprit que je pourrais chanter une chanson. J'en choisis une en allemand, une chanson de guerre dont je n'ai traduit que le dernier couplet. Je commence donc en allemand:

"Vor der Kaserne, vor dem grossen Tor..."

Sur l'immense tapis roulant, sans avoir pris la peine de déballer ma guitare, je chantais a capella, à la sourde oreille de mes voisins. Ils me percevaient dans leur indifférence, leurs lassitudes, leurs solitudes troublées; pareil pour ceux qui arrivaient en sens inverse, tous ces gens arrêtés ou marchant, répartis sur deux colonnes sur leur tapis roulant à eux. Eux ne me voyaient chanter que l'espace de quelques instants, tandis qu'ils me croisaient.

"Wie einst Lili Marlène"

A mi-chemin, j'entonne le couplet traduit:

"De partout, de l'air et de la terre battue,
Je sens comme en rêve ta bouche tendue..."

Je ne sais même pas si je chantais juste, mais apparemment les mots se détachaient bien.

"Quand la nuée sera sur nous..."
Qui donc...

Dans la file d'en face, un jeune type arrivait. Je ne l'avais pas remarqué, mais tout à coup, je vois son visage qui s'illumine. Il a saisi le clin d'oeil du destin: il va me croiser au moment précis où je vais chanter le mot "rendez-vous". Alors, il me sourit, et ce mot, il le chante avec moi.

"Qui donc ira au RENDEZ-VOUS..."

Et il continue en sens inverse sur son tapis roulant. Quant à moi, je finis la chanson.

"...Vers toi, Lili Marlène,
Vers toi, Lili Marlène"


Jean Leclercq

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

nos correspondants staff photos

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Goldberg-and-Leclercql
Jean LECLERCQ et Jonathan GOLDBERG
Jonathan Goldberg
Jean Leclercq

décembre 2017

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31