« A l'occasion de la fête américaine de Thanksgiving | Accueil | Le mot de l’année choisi par les dictionnaires d’Oxford est… »

28/11/2015

Commentaires

Jean-Paul Deshayes

Utiliser “gained in translation” plutôt que “lost in translation”, voilà qui est particulièrement rafraîchissant tant il est vrai qu’on assimile souvent la traduction à un appauvrissement du texte de départ. Ce cliché a des effets particulièrement néfastes. L’approche positive que vous prônez est non seulement originale, mais aussi particulièrement bénéfique. Une bonne traduction peut très certainement améliorer un texte source médiocre, le tout étant de ne pas enjoliver à l’excès la version française.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

nos correspondants staff photos
Jonathan GOLDBERG
Jonathan Goldberg

septembre 2022

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Votre blogueur - FINAL new_Page_1