« Maimiti Elkain - linguiste du mois de décembre 2018 | Accueil | Annonce »

04/01/2019

Commentaires

jean-paul

Cette dame a beau être universitaire, je constate que la bêtise humaine est sans limites ! Ses réflexions et prédictions linguistiques – un tissu d’âneries - ne cassent pas quatre (ou trois) pattes à un canard ! Va-t-on maintenant vers le délire de « l'animalement correct ? » Cher Molière, revenez et d’un trait de votre géniale plume, couvrez de ridicule ces précieuses végétivores ! Quant à moi, je continuerai d’appeler un chat un chat et ne manquerai pas d’en fouetter allègrement si l’occasion se présente. À bon entendeur, salut (et pardon si j’ai offensé les sourds !! 😊)

D

Totalement d'accord avec Jean-Paul. Cela me fait penser au fiasco d'il y a quelques années ici en France où le gouvernement voulait "simplifier" l'orthographe français pour le rendre plus compréhensible aux enfants. C'est ridicule - fouettons les chats, cravachons les chevaux! Vive la révolution !

jean-paul

Que propose-t-elle pour remplacer "b...." dans " What she writes is a load of b.....t!" afin de ne pas vexer les taureaux?
Jacques Barzun : "Political correctness does not legislate tolerance; it only organizes hatred".
J'espère que ces commentaires remonteront à Mme Hamzah who'd better bury her head in the sand for fear of having egg on her face " (sorry chicks!)

Jean Leclercq

L'antispécisme imprègne désormais tout le monde occidental. Madame Hamzah, l'auteure de l'article, sera sans doute ravie d'apprendre que, dernièrement, les électeurs suisses ont été appelés à se prononcer sur une initiative tendant à subventionner les éleveurs qui ne coupent pas les cornes de leurs vaches. Le résultat a été négatif, mais l'événement est, en lui-même, significatif. Certes, la compassion pour les animaux est un sentiment parfaitement respectable. Ce qui l'est moins, c'est la volonté d'instituer une police de la pensée et même du langage !

Isabelle Pouliot

Bonjour,
j'ai eu beaucoup de plaisir à traduire cet article, mais je crois que l'évolution du langage se fait naturellement et qu'il n'y a pas de besoin urgent de nous gaver d'une novlangue aussi artificielle! Tout comme les prénoms Adolf et Benito ou une expression comme "travailler comme un nègre"sont tombés en désuétude, les gens gens abandonneront les expressions qu'ils ne jugent plus utiles ou dépassées.

jean-paul

Et vous l'avez très bien traduit, Isabelle! Bravo! Et votre commentaire est plein de bon sens. Popular wisdom will prevail.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

nos correspondants staff photos

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Goldberg-and-Leclercql
Jean LECLERCQ et Jonathan GOLDBERG
Jonathan Goldberg
Jean Leclercq

juillet 2019

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31