« Capharnaüm & capharnaüm - | Accueil | Le rôle des sous-titres dans l'apprentissage des langues étrangères »

28/03/2019

Commentaires

Magdalena

Merci beaucoup pour ces réflexions fort intéressantes, notamment sur le don linguistique des Polonais vs. la nécessité géopolitique.

A propos de Maria Walewska, il est intéressant de noter qu'e, au départ, la très jeune femme qu'elle était n'était point disposée à se donner à Napoléon, mais qu'elle y fut poussée par des nobles qui y voyaient une opportunité de gagner Napoléon à la cause polonaise. Toutefois les sentiments vinrent par la suite, et elle fut bien plus loyale à Napoléon dans son exil que toute autre de ses amours.

Jean Leclercq

Je sais que la belle Marie Walewska a été sacrifiée sur l'autel du nationalisme polonais et qu'on l'a poussée à une liaison avec l'Empereur. Mais, je crois aussi que, pour ce dernier, ce ne fut pas une passade comme il en eut beaucoup. En effet, Napoléon succomba très vraisemblablement au «charme slave», tellement différent de ce qu'il avait pu connaître dans le monde méditerranéen. Ensuite, Marie lui donna un fils et, pour un Corse attaché aux liens du sang, c'était extrêmement important. Cela prouvait aussi qu'il n'était pas stérile, comme le prétendait Joséphine. Il s'occupa de son fils adultérin et le dota. Marie vint le voir à l'île d'Elbe en 1814. J'en conclus qu'il y eut quelque chose entre eux et qu'elle fut, sinon le grand amour, un grand amour de Napoléon.

Déjà après la bataille d'Iéna et l'anéantissement de la Prusse, la reine Louise avait tenté de séduire l'Ogre corse pour adoucir le sort de son royaume. Mais Napoléon refusa ses avances et s'en amusa. Sa correspondance avec Joséphine en témoigne. Tout cela me fait dire qu'il éprouva un véritable sentiment pour Marie Walewska et, plus encore, quand celle-ci lui donna un fils. Napoléon n'était pas homme à infléchir ses choix politiques en fonction de sa vie sentimentale. À cet égard, les nobles polonais le connaissaient bien mal !

En visite à Berlin, je me suis souvenu de cette anecdote en me recueillant sur le tombeau de la reine Louise, dans le mausolée du parc de Charlottenburg.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

nos correspondants staff photos

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Goldberg-and-Leclercql
Jean LECLERCQ et Jonathan GOLDBERG
Jonathan Goldberg
Jean Leclercq

juin 2019

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30