« Brian Harris - linguiste du mois de septembre 2019 | Accueil | Brian Harris - linguiste du mois de septembre 2019 (2e partie) »

20/09/2019

Commentaires

le Meur Françoise

Ce sujet revient au moins pour la 2e fois sur le blog et le titre de cet article est complètement erroné si ce n'est provocateur : Les français ne sont pas
« réfractaires aux autres langues » et il y a bien moins de « monoglots » en France qu’en Angleterre ou aux États unis !
Les français défendent simplement la diversité culturelle et donc refusent la domination de l’anglais car tout le monde sait qu’une langue ne sert pas qu’à communiquer (notamment en ‘Globish’) mais à véhiculer une culture et une manière de penser. L’anglais peut véhiculer une certaine idéologie néo-libérale qui ne plait pas forcément en France car comme l’a bien dit Claude Hagège « imposer sa langue c’est imposer sa pensée ».

Elsa Wack

Il ne s'agit pas des mêmes articles, mais de réactions différentes à un article du Guardian. Peut-être que tout le monde devient réfractaire aux autres langues au fur et à mesure qu'on se sent uniformisé, c'est un mouvement qui va dans les deux sens et qui n'est pas nouveau (voir l'Irlande et James Joyce par exemple, qui défendait l'anglais contre le gaélique). Je crois que nous aimons tous beaucoup la France et la critiquons comme une vieille amie; désolée si j'ai été blessante.

Elsa Wack

Je voudrais changer un mot dans mon article: "Et le pire c’est qu’ils n’apprennent pas forcément l’anglais par ce processus : les mots d’anglais importés trouvent leur vie à eux, comme des personnages qui échappent à la plume du romancier et gagnent leur autonomie." Je voudrais écrire: "Mais le mieux..." au lieu de "Et le pire". Une langue ne se laisse pas gouverner si facilement, et c'est tant mieux.

le Meur Françoise

Votre propos, Elsa, n'est aucunement blessant et il est vrai que les français, qui de façon générale ne sont pas très doués pour les langues (25e /32 en Europe pour la maîtrise de l'anglais), n'apprennent pas un anglais correct via le "Globish" utilisé par les médias et les hommes de marketing. La France refuse l'uniformisation, accélérée par la mondialisation, se manifestant par un usage abusif de l'anglais sur la place publique. Par exemple pourquoi appeler "Relay" au lieu de "relais" les point de vente de presse ? Le remplacement systématique à des fins mercantiles des termes français par des termes anglais est détestable, même pour les français amoureux de la langue anglaise. C'est ce que ce journaliste américain n'a visiblement pas compris !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

nos correspondants staff photos

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Goldberg-and-Leclercql
Jean LECLERCQ et Jonathan GOLDBERG
Jonathan Goldberg
Jean Leclercq

décembre 2019

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31