« La transformation des laveries en bibliothèques | Accueil | Guénola Pellen – linguiste du mois de juin 2020 »

15/06/2020

Commentaires

Jacquie Bridonneau

Gone With the Wind - toute ma jeunesse, j'ai dévoré ce livre quand j'ai dû avoir 13 ou 14 ans, et j'avoue que j'aurais du mal à le lire en français, mais "Tomorrow is another day..." et on ne peut prédire l'avenir !

Elsa Wack

Je ne sais pas si c'est le livre "Gone with the wind" qui a instauré cette expression, mais j'ai souvent entendu les mots "demain est un autre jour" et ils sont clairs pour moi. Ils veulent dire que les soucis du jour qui tire à sa fin peuvent être laissés de côté dans le renouvellement perpétuel de l'existence. L'ancienne traduction de cette fin est nettement plus lamentable à mon avis.

jean-paul

Tomorrow, I'll think of some way to get him back. After all, tomorrow is another day."

1. « En somme, à un jour près. » : on se demande comment le traducteur a pu arriver à un tel non-sens !

2. « Après tout, demain est un autre jour. » : traduction littérale qui n’implique pas du tout ce que dit l'angalis .
“ tomorrow is another day” : said to mean that, although you have just had a bad experience, you are confident or hopeful that your life will be much better in the future

>> “ Il y a/aura toujours un meilleur lendemain / un lendemain meilleur / des lendemains meilleurs »

jean-paul

Dans la vie courante, on dira simplement :"ça ira mieux demain."

jean-paul

On trouve également couramment "un demain meilleur" "demain sera meilleur"
Plus lyrique : "demain chantera" tout aussi utopique que "les lendemains qui chantent"... l'expérience confirmant l'inverse, à savoir "déchantent" :-)

Autres exemples de très bons titres "Ainsi va toute chair" (The Way of All Flesh) "Les hauts de hurlevent" (Wuthering Heights). Il y a aussi de mauvais titres... Ajoutons que les titres sont souvent le fait des éditeurs et non des traducteurs. Un exemple entre mille : pour le beau titre du Goncourt 2013 « Au revoir là-haut » , l’éditeur anglais à choisi « The Great Swindle » « La grande arnaque » ou comment raconter un roman en trois mots ... !!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

nos correspondants staff photos

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Goldberg-and-Leclercql
Jean LECLERCQ et Jonathan GOLDBERG
Jonathan Goldberg
Jean Leclercq

août 2020

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31